jeudi 24 septembre 2009

L'EXERCICE SPIRITUEL

Nombreux ceux qui prennent à la légère les devoirs de la religion, et nombreux ceux qui en sont conscients mais qui ne savent pas s'y prendre. Parmi les bienfaits de Dieu, l'amour et miséricorde dont Il nous a fait don. Saviez vous comment ces dons puissent nous parvenir ? Et saviez-vous comment répondre suite à ces derniers ?
En vérité le terme mujâhada ne veut pas dire grand chose à part l'amalgame avec le mot jihâd. Avez-vous déja entendu parler des mujâhadât? Avez-vous déja fait l'effort sur vous-meme? Avez vous rencontrez des hommes connus pour leur dévouement à l'exercice spirituel? Ou contentez-vous seulement des pratiques obligatoires sans vraiment investir son âme au travail spirituel (al-'amal al-rûhî)?

Un petit détour par les mots nous éclaire à propos de cet amalgame qui règne, voir cette ignorance de la notion de mujâhada en islam. Dieu dit : " En vérité ceux qui lutte pour notre cause, nous les guiderons dans nos sentiers". il apparaît alors que cette lutte transverse les deux termes, à savoir la mujâhada et le jihâd. Mais il est important de souligner que caractère guérrier du jihâd joue le rôle d'exemple à propos de notre sujet. La mujâhada en effet est une question qui doit se caractériser par la déclaration de guerre contre nos âmes. C'est notre ennemi réel.

Quelques propos par lesquels nous souhaitons soulever vos intérrogations à propos de l'exercice spirituel ou al-mujâhada . Nous continuons en effet à diffuser cette connaissance qui mêle à la fois la foi par ces deux faces, l'une apparente et l'autre cachée. Le sujet en autre de l'exercice spirituel est sans doute un sujet qui porte un trés grand intérét pour le bien-être des hommes. c'est un sujet qui est relié au tasawwuf car il représente un des fondements immuables. On trouve plusieurs Traités sur l'exercice spirituel tel dans les écrits d'ibn. Arabi, al-Jilani, al-Ghazâli ...etc, qui restent trés méconnus par l'ensemble du commun.

L'une des recommandations de l'exercice spirituel est de ne pas formuler des jugements par Dieu tel "Wallah" qu'on retrouve fréquemment cité dans nos conversations. Ces formules ou plutot tics de language posent beaucoup de problemes en matière de tawhîd. On risque de briser notre unicité rien qu'à travers l'emploi de formules ou mots dont nous saisissont pas le véritable sens. La confiance en Dieu par le fait de mettre en valeur un signe insignifiant pour l'ensemble du commun détruit en effet notre statut auprés de Dieu. Personne ne peut nier qu'il faudrait distinguer les niveau de discours par lesquels nous nous adressons dans la société. On ne parle pas à un juge comme on parle à un ami..., etc. Alors comment devons nous communiquer avec Dieu?

L'objectif de la mujâhada n'est pas d'extérioriser ou d'intérioriser une pratique en soi mais plutôt de se purifier des fléaux extérieurs et intérieurs de l'âme. Pour cela il faudrait que le fait de jurer par Dieu soit sincère et ne soit pas entachés par le mensonge, le sarcasme et la rigolade..., etc. C'est seulement à moment là ou l'on pourra parler d'élements de l'exercice spirituel. Nous devons rappeler que nulle personne ne peut entreprendre par soi-même les exercices spirituels tels le jeûne permanent ou la retraite permanente qui ne sont pas prescrits obligatoirement, sans qu'une autorisation claire et manifeste d'un sheikh, gnostique de Dieu, reconnu pour sa science et son ascétisme. Ce dernier prend charge celui qui veut travailler sur soi-même par le conseil et les bonnes manières qui le meneraientt à la purification et l'apaisement du coeur.

Alors exercez vous à la purification de vos âmes tant que vous en êtes capables et ayez la résolution sincère envers Dieu afin qu'Il vous fait don d'assistance et de réussite. Nulle âme n'est disposée à recevoir les lumières de Dieu sans effort, exercice et fatigue.

Lexiques à retenir:

Al-mujâhada : l'exercice spirituel, pl. mujâhadât
Gnostique : celui qui a la connaissance de Dieu par Dieu
Sheikh : le maitre spirituel
Al-'amal al-rûhî : le travail spirituel
Enregistrer un commentaire