mardi 18 juin 2013

Le Présent m'appelle auprès du Présent



Le ciel appelle la terre 
Et  la lune rappelle le soleil
Mon esprit appelle mon âme mais mon âme est embrasée 
Dans une brume dense telle une forêt sombre et boisée
ET ma voix de voyelles de ses mouvements embrassés
Neuf mondes sont nés entre ces repos causés
Dans un flux d'air, tantôt lettre tantôt parole, cassé
Un combat perpétuel, dans l'âme entre bien et mal, est gazé 
Et sous le poids d'écrasement ma volonté appelle au secours d'un Jardin Rosé
Poussant difficilement dans une terre aride et asséchée 
Et pourtant une pluie éternelle tombe abondamment pour vivifier mon âme malaisée
Et chaque instant ce voile épais cache souvent un esprit louangé
Renvoyant à mon être de lumière hélas dans ce mouvement froissé
La terre est secouée du ciel mais le réveil de ces entrailles ne fait que collapser
Une âme qui s'accroche toujours à sa survie dans les vents des ténèbres et  des nausées
Alors j'appelle au secours de moi-même, meurtri et mourant dans la vie
A la recherche du moindre vivant qui puisse réanimer mes états de coma ou mon ennemi le maudit en rit  
Le défilement des maux dans un temps interminable finit par recon-naître de grâce un vent apaisant et pansant 
De pensées louangées, entre la vie et la mort, mon âme vivifiée sous le vent de chaque saison
Et mon esprit retrouvé, sème ces graines jadis primordiales de lumière et de raison
Mon ciel appelle à nouveau la terre fertile répondant désormais au présent
Ma lune rappelle le soleil dans la chaleur de la lumière et son poids du corp cuisant
Alors mon arbre poussé d'un cri jadis accepté et exhaussé par Le Plus Haut Le Puissant
S'élève vert le ciel afin de trouver la Maison
Mais savant que l'océan l'embrasse aux confins des Deux Versants
Sur la Falaise d'une Montagne Sacrée il y a la certainement une Réalisation  
Rappel que Dieu Exalté soit-IL appelle ces créatures et les gratifie dans chaque Mansion
Quand ils répondent Présent à leur Seigneur Premier et Dernier du temps - la ou il est, là ou qu'il soit, il n'est que par LUI  toujours Présent 
Les moments ne sont que des moments
et les instants demeurent à jamais présents 
Et il n 'y a de signe sans qu'il ne soit signe pour quelque chose
Louange à Dieu exalté soit-Il sans pause
Et prières et bénédictions sur le Bien-aimé de Dieu Muhammad  par ces Paroles totalisatrices de toute chose.
   AlifLâmNûn
Enregistrer un commentaire