mercredi 29 avril 2009

Al tariqa : ce terme tellement étrange

Combien de fois je suis interpellé par la question suivante, qu'est ce que la tariqa? ou bien dés lors que je cite le terme tariqa dans une discussion telle, je suis apostrophé par des questions innocentes, défensives et des fois même répulsives. La mesure actuelle des connaissances en islamologie parait tellement fragmentaires que la plupart des études menées dans ces domaines respectifs ne sont jamais exhaustives. Le quota même des gens qui s'intéressent à travers des sondages directes que je mets en ligne concernant des connaissances basiques en islamologie relèvent du défi et souvent la participation est dérisoire. Je veux simplement dire par là qu'il demeure une vraie panne intellectuelle lorsqu'on parle de religion. La raison pour laquelle j'ai fait fonder ce blog entièrement dédié aux débats les plus récurrents se rapportant à la voie initiatique de Muhammad asws.

La première question qu'un chercheur sérieux doit se poser est certainement si le vocable est cité ou non dans le scripturaire sacré? Peut on parler de tariqa sans parler de personnages charismatiques qu'ils soient ou de simples fous de DIEU qu'ils sont. Peut on aborder une étude de la tariqa sans décrire le culte du saint dans les sociétés maghrébines ou les zaouayas actuelles suffisent à penser le fait religieux d'une tariqa sainte toutes seules? Est il compréhensible qu'il existe des gens qui par le moyen du souvenir de DIEU -rituels y compris- arrivent à percevoir la diffusion de lumières et deviennent les maitres du dévoilement et de la sagesse alors que d'autres restent accrochés aux mêmes données uniquement par la face apparente. Ni les mots les emportent, ni les sens les touchent. Ou est il illogique et hérétique, voir blasphématoire de penser qu'une tariqa spirituelle donnée soit le modèle du cheminement vers la vérité divine?

Tant de questions qui nous hantent tous les jours alors que nous vivons les merveilles les plus inattendues des technologies modernes et en même temps les catastrophes engendrées par ces dernières les plus chaotiques. N'est il pas grand temps de prendre au sérieux la spiritualité de l'islam alors que son image est terni par les plus mauvais actes qui en réalité ne reflètent nullement l'islam en tant que sciences multiples.

Pourquoi tant de peur et de mépris? Pourquoi ce manque de lien et d'amour?

Les plus grands spécialistes conviennent à définir toute tariqa comme le chemin spirituel entrepris par le prophète Muhammad asws, alors dans ce cas pourquoi ces différences entre les zaouaya (les confréries) vu que chaque fondateur réclame l'honneur d'hériter du Prophète Muhammad asws - ou d'autres prophètes paix sur eux. Il convient donc d'ajouter à cette définition qu'on ne peut dissocier la tariqa de son fondateur qui lui même n'est que le disciple quelque part du prophète MUhammad asws. Nul maître spirituel n'est maître par soi, nous sommes tous quelques part ces disciples - y compris tous les musulmans- car nous avons le devoir divin de le suivre absolument.

Pourquoi rester dehors alors qu'on peut rentrer? et pourquoi renter alors qu'on peut rester dehors???

Jusqu'à quand nous devons fuir ces questions alors qu'on peut ensemble les scerner par la foi intellectualisée, par l'amour des terres de nos coeurs. Il est temps pour vous tous de se réveiller et d'agir avec la sagesse et la science Muhammadienne. Il n'existe nulle tariqa véridique et réelle sans qu'elle soit sur la voie initiatique de Muhammad asws.

Lexiques:

Al tariqa : la voie initiatique
Al zaawiya: la confrérie, voir l'école spirituelle
Al hikma: la sagesse
Al 'ilm al Muhammadi : la science Muhammadienne
Al rouhaniya : la spiritualité
Enregistrer un commentaire