samedi 14 mars 2009

अल सीरत अल मौस्ताकिम

J'aborde dans cet article la notion du Sirat al moustaqim (le droit chemin)en islam. Alors qu'est que ce "droit chemin" ? qui l'a traçé? qui est sur le droit chemin? comment l'empreinter? est ce une réalité ou une illusion? Nombreuses questions qui peuvent nous hanter dés le début d'une démarche intellectuelle (al tafikr). Vous savez que le livre sacré "al koran" s'ouvre par la sourate (chapitre) "al fatiha" (l'ouvrante). Cette sourate est composée de sept versets commençant par la "basmala" (au nom de Dieu le Miséricordieux le Plus Miséricordieux).

Dans cette sourate ouvrante, on trouve la première citation de l'expression "al sirat al moustaqim" (chemin/voie droit). Cette citation dés le début de la lecture du Coran nous met droit dans le chemin. Une droiture par la lecture. Une droiture non obligatoirement linéaire car chaque verset ou groupe de versets peut oblitérer une demeure ou un groupe de demeures. Donc nous voila à nouveau confronté aux dimensions ( clignotants ) hal et manzila qui vraisemblablement sont comprimés dans les versets coraniques.

Les sourates et versets en soi sont ordonnancés dans une chronologie connu sous le nom de la chronologie de la vulgate (tartib mushaf Othman), nom attribué au troisième caliphe qui ordonna la collecte, la diffusion et fixation de la parole de Dieu par l'élaboration d'une version écrite commune et authentique jadis connue seulment par les huffaz (les récitateurs par coeur)

Le thème du chemin droit, je le crois, doit obligatoirement traçer la chaine des manazil (demeures) et des ahwal (les états) lesquelles le disciple parcourt envers la face de Dieu Exalté Soit Il. Le disciple cependant ne peut s'anéantir (yafna) dans toutes les demeures mais il goutera certainement aux demeures premières ou manazil al umm(versets coraniques commandants = al ayat al mouhkamat) selon sa propre disposition, son héritage de la science profonde, son apprentissage, ses convenances spirituelles, sa quète véridique, sa foi et sa pratique.
Enregistrer un commentaire