vendredi 10 avril 2015

Le Rêve et Sa Majesté



Seules les visions annonciatrices demeurent selon un dire du Prophète prière et salut sur lui. La vision véridique constitue la 46ème part de la Prophétie, seule à demeurer jusqu'au Jour du Jugement. Le Prophète 'alayhi salât wa salâm disait dans un autre Hadît que le plus véridique dans les paroles est le plus véridique dans la vision (ru'yâ),et le Prophète 'alayhi salât wa salâm n'a pas manqué de stipuler que :<< Certes la prophétie et le message (législatif) se sont coupé et il n y a point de prophète ni de messager après moi (Muhammad)>>*1*

"...le Prophète 'alayhi salât wa salâm ne disait point par mensonge ni en mensonge dans son âme (charîfa), mais au contraire il disait [son rêve] par le biais de ses puissances sensorielles [ou une de ces ses puissances], il ne disait point pour un but ni ce qu'il n'est pas. Il ne disait pas en éveil quelque chose qu'il formulait dans son imagination...c'est la raison de la véracité de son rêve".*2*
   
Al Mubashirât (les visions anonciatrices) sont alors, disait al shaykh al akbar Ibn 'Arabî, des traces de la prophétie de Muhammad 'alayhi saât wa salâm. Il n'est jamais évident d'interpréter un rêve sans que l'on sache comment l'interpréter ? Et par quels outils de la connaissance de l'onirocritique on peut l'interpréter, sans que l'on tombe dans l'erreur, qui peut elle-même conduire à des effets psycho-dramatiques.

1- La premier aspect à prendre en considération est la sincérité (le degré) de celui qui cite son rêve.
2- Le deuxième aspect à surveiller est d'être fidèle au rêve, il est cité (raconté) tel qu'il a été existencié (vécu) par le rêveur.
3- La prise en compte de la situation du rêveur (réelle) et (spirituelle)
4- A éviter de donner une signification du rêve au moment du récit, ce ne serait parfois que les premières impressions de la projection du rêve, et pas le rêve lui-même tel quel.
5- Ne raconter que ce dont on est sûr et certain car les zones d'ombre (doutes) corrompent la signification réelle.
6- Ne mélanger pas les facultés : compréhension, interprétation, impression et critique ou commentaire.
7- Veiller à s'assurer que le rêve réponde à quelques exigences requises telles la pureté corporelle (ablution), le moment ou il se produit, voire le côté du sommeil au moment du réveil, la parole qu'on a prononcé ou la croyance qu'on a noué au moment du réveil,..etc

Cependant, avant qu'on soit devant le fait de donner une interprétation à une vision véridique - et je rappelle l'interprétation des rêve n'est pas donnée à quiconque ni l'onirocritique, je reviendrai sur les conditions requises pour celui qui donne l'explication- il y a parmi les gens vertueux qui respectent des conditions probantes à la vision véridique. Les ablutions, la bonne intention et l'espérance en Dieu ou même la louange à Dieu.

De plus, la louange du croyant après une vision véridique fait partie des convenances de la vision (al ru'yâ), d'en voir une bonne augure et la citer à ceux qu'il aime. De même pour la vision cauchemardesque, il doit  demander refuge auprès de Dieu contre le mal, de cracher (de l'air) trois fois à sa gauche et de changer de côté sur lequel il dormait, et surtout qu'il ne la cite à personne. Ces convenances constituent la base religieuse, mais d'autres convenances demeurent inconnues du grand public que j'évoquerai dans la rubrique des commentaires.



1 - La parole du Prophète est citée dans al-Bukhâri & Muslim.
2 - Al- Futuhât al Makkiyya, vol.5, p.57, Dâr al Kutub al 'Ilmiyya 2006.
3 - Ibn Sîrîn, Le Grand Livre de l'interprétation des rêves, Youssef Seddik, Edition de L'aube 2005.

Enregistrer un commentaire