mardi 4 septembre 2012

Al 'afw : qualité divine

Le pardon : une qualité divine




Je publie cet article pour essayer d'esquisser une réponse qui j'espère étanche la soif de ceux et celles qui se posent toujours des questions autour du pardon. Il est obligatoire d'avoir au minima deux parties afin qu'on puisse parler de pardon, deux personnes, deux entités, ou deux créatures et plus. Le pardon peut concerner un manquement avec soi-même, avec les autres ou avec Dieu "azza wa jalla, ses Anges, ses Messagers, ses ordres et injonctions,.. etc.
              On peut se manquer avec soi-même et les dégâts n'en manquent pas de tomber par l'arrivée de sentiments variés : être frustré, contrarié, mal à l'aise, démotivé, dégoûté, répugné, rejeté, aveuglé,.. etc. Cet ensemble de sentiments résulte du vent de la colère de Dieu 'azza wa jalla wa tabâra wa ta'âlâ, vent éprouvant et pesant. Par la Rahma de Dieu 'azza wa jalla jalâlouhou, ce vent peut changer d'ingrédients à tout moment dés lors qu'on éprouve le regret d'avoir commis contre soi-même ou les autres un préjudice ou une atteinte.
              Dans cet état de choses l'itinérant -croyant- voit ce que les autres ne voit pas malgré qu'il ait commis une injustice, son insouciance est moindre par rapport aux autres.

 (A) LE REGRET NE SUFFIT PAS MAIS C'EST UN GRAND PAS DANS LE CHEMIN DU PARDON Dieu 'azza wa jalla jalâlouhou dit : "وَأَنْ تَعْفُوا أَقْرَبُ لِلتَّقْوَى" "Et que tu pardonnes, c'est plus proche à la crainte révérencielle" (La Vache, 237) Al 'afw est beaucoup plus collectif, c'est un pardon généralisé et large de toute offense passée avec injonction d'oubliance. Ceci nous fait inscrire à proximité de la crainte réverentielle de Dieu avec un grand C "al taqwâ". "Rabbanâ innaka tuhibbou al 'afwa fa'fou (...) 'annâ anta al'Afuwwu al Karîm" Notez bien que cette invocation est au pluriel, elle est collective et substantielle. 

 (B) CELUI QUI REçOIT l'AMNESTIE DE DIEU (al'Afw) DOIT LA DEMANDER, l'INVOQUER D'ABORD, LA SUPPLIER Il faut bien comprendre que al 'afw s'inscrit dans un contexte de ceux qui craignent Dieu 'azza wa jalla jalâlouhou (mouttaqûn), ceux-la, Dieu le Plus Haut dit : " (...)ceux qui croient dans le mystère (le caché) et ceux qui érigent la prière, et de ce qu'on leur a attribués ils le dépensent, et ceux qui croient en ce qui a été révélé à Toi (Prophète asws) et ce qui a été révélé avant toi, et en le monde future ils ont la certitude (...)" (La Vache, 2-4) 

(C) CELUI QUI ACCOMPLIT Al 'Afw EST à Proximité de LA CRAINTE REVERENTIELLE 
(D) Al 'AWF C'EST L'EFFACEMENT DU PÉCHÉ ET LE RENONCEMENT A LA PUNITION SUR CE DERNIER Le 'Afw est cité quatre fois dans le Coran sacré, à deux reprises en tant que substantif notionnel, et à deux reprises en tant que Nom Sacré de Dieu : Al Baqara, 219 Al a'râf, 199 Al Hajj, 60 Al Moujâdala, 2 
(E) LA RECONNAISSANCE DE CELUI QUI CAUSE LE PR2JUDICE AUX SUBISSANTS LE FAIT RECONNAITRE AUPRES DE DIEU 'azza wa jalla COMME CHEMINANT DU REPENTIR, "muqirrou al dhanbi tâ-iboun" 
(F) La DEMANDE DU PARDON A DIEU 'azza wa jalla ATTENUE LE VENT ET SES EFFETS. 
(G) La DEMANDE DU PARDON A CELUI OU CELLE QUI SUBIT LE PREJUDICE DOIT ETRE PAR LES ACTES ET GESTES, ELLE REINSCRIT LE DEMANDEUR SOUS LA RAHMA DE DIEU 'AZZA wa JALLA.

 Le pardon est qualité divine qui convoque chez le croyant de multiple fruits parmi lesquels la patience dans l'agitation, la force au moment de la faiblesse et la quiétude au moment du déchirement, pour ne citer que peu, sont les traits de celui ou celle qui est passé du devant le voile au derrière le voile. 

 TERMINOLOGIE ET NOTIONS COMPLÉMENTAIRES:
 Al çaf¨h : un pardon plus intense que al'afw 
Al tarâdhî : un pardon volontaire 
 Al 'afw : l'amnestie ou pardon collectif généralisé
Enregistrer un commentaire